ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Du développement propre à la déforestation évitée.

Géoscopie des relations Nord-Sud pour atténuer le changement climatique


HDR de Moïse TSAYEM DEMAZE (ESO Le Mans) soutenue en 2012 à l'Université du Maine

La lutte internationale contre le changement climatique a généré les concepts de développement propre (MDP) et de déforestation évitée (REDD). Ils désignent la réduction des émissions de gaz à effet de serre (EGES). En quoi engendrent-ils des relations Nord-Sud pour atténuer le changement climatique ? Comment la géographie pourrait-elle contribuer à la construction des connaissances et à l’acquisition de savoirs sur la réalité de ces concepts et de leur mise en œuvre ?  
En utilisant une démarche « géoscopique » inspirée des sciences de la Terre, l’objectif général des recherches présentées dans le volume 1 de cette HDR est de « géographier » le MDP et la REDD, en prenant en compte plusieurs niveaux d’observation et d’analyse (l’international, le national et le local). Le « géoscope » est posé sur quelques pays représentatifs (Royaume Uni, Pays Bas, France, Belgique, Norvège) pour explorer les relations bilatérales tissées pour le développement propre et pour générer des crédits carbone. Le déploiement des programmes REDD des Nations unies et de la Banque Mondiale est cartographié pour mettre en perspective les relations Nord-Sud qui en découlent. Les cartes réalisées montrent que la France déploie une coopération tous azimuts qui ne néglige pas son « pré-carré », alors que la Norvège déploie une coopération ciblée, en particulier sur le Brésil, dont l’importance de la forêt amazonienne représente un enjeu majeur en termes de réduction des EGES. L’analyse de l’implémentation de la REDD au Brésil et à Madagascar révèle le rôle catalyseur de l’État et des organisations non gouvernementales au Brésil, contrairement à Madagascar, enrôlé dans la REDD par des organismes de coopération multilatérale et d’aide au développement, ainsi que par des organisations non gouvernementales internationales.  
En procédant à une explicitation critique et à une mise en consistance géographique et géopolitique du MDP et de la REDD, les recherches présentées dans le volume 1 soulignent les difficultés de la mise en œuvre des concepts et des politiques qui émergent au niveau international. Ces recherches mettent en évidence le hiatus et les déperditions entre le niveau international, le niveau national et le niveau local, à propos de la réduction des EGES dans les pays en développement.  
Le volume 2 de cette HDR est un recueil de 20 publications organisées suivant trois principales entrées : les relations entre les problèmes environnementaux et les contextes de développement socio-économique, la déforestation et les dynamiques d’occupation du sol évaluées et analysées à plusieurs échelles à l’aide de la télédétection et des systèmes d’information géographique, la mondialisation des préoccupations environnementales et la géopolitique de la lutte contre les changements climatiques.  
Le volume 3, qui est le CV détaillé, retrace le parcours de formation et l’itinéraire professionnel, en présentant les responsabilités scientifiques, pédagogiques et administratives. 

Mots-clés Développement propre, déforestation évitée, émissions de gaz à effet de serre, changement climatique, relations Nord-Sud, géopolitique, MDP, REDD, Brésil, Madagascar.