ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Caractérisation de l'étalement urbain et des inégalités environnementales à Libreville


Thèse de Dimitri ESSONO MILLA (ESO Le Mans) qui sera soutenue le 5 juillet 2022 (14h) à Salle bleue R101 - Maison des Sciences Humaines - Le Mans
Direction :

Composition du jury :
  • Bénédicte THIBAUD, Professeure à l’Université de Bordeaux Montaigne,
  • Jean Louis YENGUE, Professeur à l’Université de Poitiers,
  • Cyria EMELIANOFF, Professeure à Le Mans Université,
  • Marjolaine OKANGA-GUAY, Maître-Assistante à l’Université Omar Bongo de Libreville, Gabon,
  • Moïse TSAYEM DEMAZE, Professeur à Le Mans Université (Directeur de thèse),
  • Jean-Bernard MOMBO, Professeur à l’Université Omar Bongo de Libreville, Gabon (Co-directeur de thèse)


Ces dernières décennies, l’urbanisation de Libreville s’est caractérisée par l’apparition de nouveaux quartiers situés au Nord, au
Sud et à l’Est, constituant le Grand Libreville. Dans cette agglomération, qui concentre plus de 40% de la population nationale, les
outils de planification urbaine sont partiellement appliqués,ce qui a favorisé l’occupation des espaces non aedificandi.
Aujourd’hui, le développement urbain de Libreville met à rude épreuve l’accès aux services urbains de base et l’exposition aux
risques climatiques. Cette thèse a pour objectif principal de caractériser les inégalités environnementales en lien avec l’étalement
urbain de Libreville entre 1990 et 2020. Trois inégalités environnementales sont caractérisées séparément puis cumulativement:
les inégalités d’accès à l’eau,les inégalités d’accès à la collecte des déchets solides, et les inégalités d’exposition aux inondations.
L’étalement urbain est cartographié à partir du traitement des photos aériennes et des images satellites de 1990, 2008, 2013et
2020, ce qui a permis de mesurer et de décrire le rythme de l’évolution du bâti au Nord du Grand Libreville. Les cartes élaborées
et les statistiques obtenues indiquent que le bâti occupait une surface de 47haen 1990, 244,83 ha en 2008, 430 ha en 2013et 630
ha en 2020.L’étalement urbain s’est traduit par l’augmentation continue des surfaces bâties pour faire face à la croissance
démographique et aux flux migratoires.
Le traitement des photos aériennes et des images satellites a été complété par des enquêtes qui ont permis de collecter des données
socio-économiques.Ces enquêtes de terrain révèlent que l’étalement de la zone Nord du Grand Libreville est accéléré
essentiellement par un mouvement migratoire intra-muros, car le taux des ménages qui viennent de l’intérieur du pays est très
marginal; il est de 8%.
Les données produites par télédétection et celles issues des enquêtes de terrain ont été utilisées pour caractériser de manière
qualitative et comparative les inégalités environnementales entre les huit secteurs urbains qui constituent le Nord du Grand
Libreville. Cette analyse débouche sur la mise en évidence et la description des trajectoires de l’étalement urbain d’une part, et
d’autre part sur l’évaluation du cumul des inégalités environnementales. Les résultats montrent que les secteurs urbains
défavorisés ne le sont pas systématiquement du fait de l’étalement urbain. Ainsi, alors que le secteur urbain 1 connait un étalement
urbain élevé et cumule le plus d’inégalités.Il n’en n’est pas de même pour les secteurs urbains 3 et 6, où l’étalement est très élevé,
alors que les inégalités environnementales y sont faibles (pour le secteur 3) et moyennes (pour le secteur 6). L’analyse du cumul
des trois inégalités révèle que les secteurs urbains 3, 6 et 8 sont les plus favorisés. Ces résultats soulignent la complexité du
développement territorial,suite à la croissance urbaine au Nord du Grand Libreville. Il apparait indispensable de repenser le
modèle d’aménagement urbain et les politiques de mise en œuvre des services urbains notamment dans les territoires dépourvus
d’une bonne accessibilité à l’urbanité.

 


MOTS-CLÉS : Libreville, Déchets ménagers, Étalement urbain, Exposition aux inondations, Inégalités environnementales, Télédétection,
Accès àl’eaupotable, Cartographie