ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Le bien-être habitant, élément intrant et extrant d'une politique d'aménagement numérique du territoire. Le cas des Yvelines


Thèse de Jean-Luc Forêt (ESO Le Mans)
Direction :


Résumé

La position hétérodoxe que nous défendons est de dire qu’un des critères de qualité d'une politique
d'aménagement ou de développement numérique du territoire n'est pas directement lié au déploiement d’une
infrastructure technique. Celle-ci est pourtant la partie la plus coûteuse, la plus visible, la plus facile à mesurer d’un
tel projet. Elle est aussi au centre d'un nombre infini de débats et de publications au sein de la société civile et de
l'arène politique.
Le facteur-clé de succès auquel nous pensons est le bien-être habitant dont nous observons depuis presque dix
ans qu’il est de plus en plus couramment invité dans les pages des médias, dans le discours des élus, dans les
travaux de chercheurs en économie, en sociologie et en politologie notamment.
Mais il n’a probablement pas encore trouvé sa juste place comme outil de géographie sociale, comme lunette de
lecture ou d'analyse du territoire, comme grille d’évaluation d'une pratique spatiale, comme unité de mesure des
effets d’une décision politique.
Nous inspirant du référentiel Spiral du Conseil de l’Europe qui définit le bien-être de tous, nous avons préparé et
conduit deux consultations sur le territoire des Yvelines en collaboration avec plusieurs communes et une
association d'habitants. Les données des 2 200 réponses collectées ont été croisées à celles d’une étude du
CREDOC (2012), d’une enquête de l'INSEE (2014), d’un sondage réalisé par la société Harris Interactive (2015) et
éclairées des propos de différents élus.
Leur examen semble corroborer notre hypothèse de départ : le bien-être habitant est un descripteur et
discriminant pertinent de la relation de l'homme au territoire. Il acquiert de facto toute légitimité à être mobilisé
comme indicateur de réussite d’une politique d’aménagement du territoire.

Soutenance : Mercredi 13 septembre 2017, Salle Pierre Belon, Bibliothèque universitaire, Le Mans Université, Avenue Olivier Messaien, 72000 Le Mans

Jury de thèse :

Guy Baudelle, Professeur, université Rennes 2, rapporteur

Gérald Billard, Professeur, université du Maine, directeur de thèse

Gabriel Dupuy, Professeur émérite, université Paris 1, examinateur

Sébastien Fleuret, Directeur de recherche, université d'Angers, examinateur

Marie-Christine Jaillet, Directrice de recherche, Université de Toulouse, rapporteure

Philippe Vidal, Maître de conférence, université du Havre, co-directeur de thèse