ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Relations spatiales entre les propriétés du sol et les dynamiques d'occupation agricole en Amazonie orientale


Thèse de Reinis Osis (ESO Le Mans)
Direction :
Financement :
  • Bourse du gouvernement brésilien

Composition du jury :


    L’objectif est d’analyser les relations spatiales entre propriétés du milieu naturel (sol, eau et topographie) et les dynamiques d’expansion, d’intensification et de diversification agricoles. Les agriculteurs amazoniens sont situés dans un contexte de contraintes et de potentialités du milieu variables dans l’espace. Loin des marchés et des fournisseurs, ils s’appuient de façon inégale sur les propriétés du milieu naturel pour diminuer les coûts de production et gérer les ressources dont ils disposent dans leur exploitation. Les sols orientent les choix de production du fait de leur fertilité variable, fonction principalement de la teneur en argiles et en matière organique. Les producteurs sont soumis par ailleurs à de fortes contraintes hydrologiques (inondations en saison des pluies, accès à l’eau pour l’abreuvement du bétail en saison sèche) et topographiques (fortes pentes défavorables à la mécanisation et propices à l’érosion, zone concaves et fonds de vallées générant une saturation en eau du sol). Ces facteurs orientent les choix agricoles et peuvent être analysés à différentes échelles et dans le temps. Nous nous intéresserons particulièrement à l’échelle du territoire municipal, qui correspond à un niveau de décision important dans les choix de développement agricole. Nous analyserons l’évolution de l’occupation de l’espace en relation avec celles des types de production (bovin viande, grains, sylviculture), des politiques publiques et des systèmes de production. Ceci nous conduira à mieux comprendre comment le paysage agricole se construit en relation avec des facteurs naturels. A partir de cette compréhension, un modèle dynamique spatialement explicite sera constitué sur l’usage et la gestion des ressources naturelles par l’agriculture à l’échelle territoriale. Notre espace d’étude est le municipe de Paragominas (19 330 km²) dans l’est du Pará, Brésil.