ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Spécificités de l’agriculture dans les vallées principales du bassin versant de la Maine


Thèse de Amandine GATIEN-TOURNAT (ESO Le Mans) soutenue en 2013



Résumé : La thèse examine les relations entre l’activité agricole et le milieu qu’elle transforme : l’intérêt est ici porté aux vallées. Dans ces espaces spécifiques en matière de sols, de topographie et de modes d’écoulement, l’activité agricole doit s’adapter, valoriser ou surmonter les spécificités naturelles, tout en répondant à des attentes sociales fortes (qualité de l’eau, aménagement des cours d’eau, biodiversité, paysages...). L’espace d’analyse est constitué par les trois principales vallées du bassin de la Maine (Loir, Mayenne et Sarthe). Ces vallées de l’Ouest concentrent des fonctions et usages variés, dont l’agriculture représente l’un des principaux éléments structurants.
Il est d’abord montré en quoi l’agriculture des vallées considérées est spécifique des points de vue environnemental et socio-économique, à l’échelle du bassin versant jusqu’à celle de zones d’études de quelques communes en vallée, et de façon diachronique (du XIXe siècle à l’époque actuelle). Puis, des entretiens auprès d’agriculteurs à l’échelle des exploitations agricoles permettent d’accéder à la diversité des prises en compte d’un même milieu, caractérisé par des contraintes d’hydromorphie dans le fond de vallée et de pente sur les versants. Les usages spécifiques à la vallée sont mis en évidence : types de cultures, accessibilité des parcelles, type d’usage du fourrage herbager, etc. Enfin, grâce à huit critères d’ordres quantitatifs et qualitatifs, tels que la dispersion des parcellaires, les dynamiques d’usages des terres de vallée ou la relation à l’eau, une typologie d’exploitations est construite sur trois niveaux d’appréciation de la vallée portée par les agriculteurs.



Téléchargement