ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Décentralisation et dynamiques locales de développement durable au Burkina Faso

étude de cas dans les communes rurales dans la région de la Boucle du Mouhoun dans la partie nord-ouest du pays


Thèse de Moussa OUEDRAOGO (ESO Le Mans) soutenue en 2016 à Le Mans 30 septembre
Direction :
  • Yamna DJELLOULI, Université du Maine - Le Mans


Composition du jury :
  • Alphonse YAPI DIAHOU, Professeur des Universités, Université Paris 8, rapporteur,
  • Bénédicte THIBAUD, Professeur des Universités, Université Bordeau x Montaigne, rapporteur,
  • Moise TSAYEM-DEMAZE, Professeur des Universités, Université du Maine le Mans, examinateur,
  • Serge MORIN, Professeur des Universités, Université Bordeaux Montaigne, examinateur


Résumé

Face à la persistance des crises multiformes socio-politico- économiques et l’inefficacité des pratiques de gestion centralisée des questions de développement à endiguer leurs causes profondes, le Burkina Faso à l’instar de nombreux pays africains subsahariens fut obligé d’adopter de nouvelles réformes politiques. Ces réformes qui sont plus ouvertes à la promotion de la démocratie et au partage du pouvoir entre l’État et les autres acteurs sont perçues comme des moyens adéquats pour améliorer la gouvernance au niveau local et comme un catalyseur pour asseoir les bases plus solides du développement. C’est dans cet objectif que le processus de décentralisation fut promu par les autorités gouvernementales. Cependant, ces réformes de décentralisation sont perçues par les autorités gouvernementales et les acteurs en charge de la mise en œuvre des politiques de développement comme un moyen devant permettre l’implémentation plus efficace du développement durable. C’est au tour de cette problématique de corrélation entre le processus de décentralisation et le développement durable que se sont organisés les travaux de notre thèse. La méthodologie de recherche qui a combiné des approches qualitatives et quantitatives a permis de recueillir d’importantes informations et données sur les aspects théoriques et pratiques des expériences dans six communes rurales dans la Région Nord-Ouest du Burkina Faso. Outre la revue de la littérature, des enquêtes ont été conduites dans ces six communes cibles. Ces enquêtes ont concerné les populations résidentes, les productrices et les producteurs, les associations locales de développement, les maires, les agents des administrations des municipalités, les agents des services techniques déconcentrés de l’Etat. L’analyse, le traitement, et l’interprétation de nos données ont montré que la corrélation des deux stratégies de décentralisation et de développement durable, ne peut être effective que si les compétences et les moyens ne soient mis à la disposition des communes rurales. Par ailleurs, la diversité des interprétations du concept du développement durable, la précarité des économies locales et des conditions de vie des populations font que l’expérience de décentralisation dans le pays contribue davantage au développement économique des communes au détriment des dimensions environnementales et sociales.

Mots clés : Burkina Faso - décentralisation - développement durable - plan local de développement -commune rurale.

 

Abstract

Due to the persistence of socio-politico-economic multifaceted crises and the inefficient of the centralized of the practice development management issues to curb the underlying causes, Burkina Faso like many sub-Saharan African countries were obliged to adopt new political reforms. These reforms which are more opened to the promotion of the democracy and the sharing power between the state and other actors are perceived as adequate ways to improve governance at the local level and as a catalyst to establish the most solid foundation for development. It’s in this objective that the process of decentralization was promoted by the governmental authorities. However, these decentralization reforms are imposed by governmental authorities and actors in charge of the implementation of development policies as a way that must allow the more effective implementation of sustainable development. It’s the turn of this problem of correlation between the process of decentralization and the sustainable development that have organized the work of our thesis. The methodology of research which combined qualitative and quantitative approaches has allowed collecting important information and data on theoretical and practical aspects of the experiences in six rural communities in the Northwest Region of Burkina Faso. Besides the magazine of the literature, surveys have been conducted in six target municipalities. These surveys concerned resident populations, and producers (men and women), local development associations, the mayors, the agents of the administrations municipalities, agents of the technical department decentralized by the state.

The Analysis of processing and the interpretation of our collected data showed that the correlation of the two strategies of decentralization and sustainable development cannot be effective if the skills and resources are available to the rural town. Moreover, the diversity of interpretations of the concept of sustainable development, precariousness of local economies and the populations’ life conditions make that the decentralization experience in the country contributes more to economic development of municipalities to the detriment of environmental and social dimensions.

Keywords: Burkina Faso - decentralization - sustainable development - local plan development – rural region.